Ca peut plus durer, denonce un ouvrier rappeur / OUEST FRANCE

Tristesse, colère, inquiétude, sacrifice : ça peut plus durer " : c'est sur un air de rap que Kash, ouvrier de PSA à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), dénonce la fermeture programmée de son usine, dans un clip posté sur internet.

 

Ces quatre minutes de rap et de rage commencent par un extrait d'un journal télévisé annonçant la fermeture de l'usin : des images d'Aulnay, des ouvriers - qui chantent ou manifestent, et Kash, en tee-shirt PSA, rappant, dansant et dénonçant " Avare, Varin (ndlr : Philippe Varin, président du directoire du groupe), responsable, véreux ".

 

50 salariés dans le clip

 

L'idée de ce clip est née en juillet, quand le groupe PSA a annoncé son projet de fermeture de son usine d'Aulnay en 2014. Le clip est né à l'initiative des ouvriers du site, qui ont demandé à Franck, Kash de son nom de scène, de raconter leur histoire en chanson, relate le blog Aulnay Story. Six mois de travail ont été nécessaires à ce moniteur de ligne, amateur de rap, qui a exigé en contrepartie la participation de 50 salariés à son clip.

Le résultat, visible sur internet depuis le 30 janvier, raconte la déception et la colère des salariés : " Menteur d'un jour, menteur toujours ", " PSA, patron saboteur d'avenir ", "Faux espoirs réduits à néant, au rythme de leurs discours bien ficelés, culpabilisants ".

Mardi, le clip avait déjà été vu 10 000 fois sur YouTube, tandis que l'usine d'Aulnay était toujours bloquée par la grève.

DERNIERES VIDEOS


Grand mechant loup
Kash Leone / Introspesctive
L'interview de la valeur sure d'Aulnay Sous Bois
Gramme, kilo, tonne
All Rights Reserved | Création Web : Dreamtouch-Agency.fr