Gramme-Kilo-Tonne

Revois tes programmes ma grammaire chamboule leurs diagrammes
C'est zéro gramme de toc ici ça choque fuck pas d'hologramme
Pas de maigre amateur, de pègre amadouée note le en gras
Me teste pas si ton catalogue rame

 

Tout se règle au millimètre comme tout se pèse au milligramme
Aujourd4hui les balances sont plus bavardes qu'un télégramme
L'ingrat menace sans cesse sa nation tel un ogre
Amnésique tema qu'aurait besoin d'un audiogramme

 

Parce que le derrière d'un autre j'suis pas le genre à le té-gra
Meneur de moi-même quand je vois ce que leurs zigzagues ramènent
Ca emballe peut-être les cardiogrammes des collègues ramasse miette
Bien qu'y ait pas d'avenir pour tous dans leurs organigrammes

 

Y'a ceux en qui l'objectif est de nous ankyloser par kilos
Qui quand ils killent l'oppressé deviennent ceux qui béquillent l'optimisme
Mais nous t'inquiète on renquille lorsque sur le maki
L'oppresseur de la haute maquille l'overdose

 

De son peuple qui se ressent à des kilomètres
A la ronde mon stylo n'a pas ves-ki l'obstacle
Il se tape face à qui l'opprime dis-toi qu'il opte
Pour le respect donc reste tranquille oh

 

Mais qui l'aura celui qu'a pour croquis l'austérité
En qui l'optique est d'attendrir ceux qui l'occultent
Mais qui l'autorise dans ces pratiques plus qu'illogique
Voilà comment des grammes de rancoeur deviennent des kilos

 

Toujours les mêmes qu'ils cartonnent de l'hiver à l'automne
C'est le tonnerre une sorte de racket honnête dont plus rien n'étonne
C'est des tonneaux de salive en campagne qu'ils mitonnent
Puis de bâtonnent quand à cause d'eux ton quartier se bastonne

 

Tonitruantes sont nos voix lorsqu'elles chantonnent
Elles sont le détonateur des banlieues qu'ils bétonnent
L'étau ne se resserre pas pour les clients du Sheraton
Pour commenter nos chutes pas besoin de la théorie de Newton

 

Pendant que trop se cantonnent nous on fonce comme Hamilton
Du tonus en bonus qui se rapproche de leurs rues piétonnes
On n'est pas sur un long fleuve tranquille et monotone
Nous avec ou sans tonalité jamais on déboutonne

 

Y'a trop de reufs noyés dans la masse massés par certaines mascarades
Ils masquent nos grimaces en les coupant au mascara
Chaque contrepoids nous empoisonne d'une poisse poignante
Poignarde l'avenir lui brise les poignées

 

Gramme, kilo, tonne parce que ma plume est un poids lourd
Gramme, kilo, tonne ils en veulent toujours plus les geois-bour
Gramme, kilo, tonne parce que partout y'a trop de balances
Gramme, kilo, tonne Kash Leone quand ceux d'en bas se lancent

Retour

DERNIERES VIDEOS


Grand mechant loup
Kash Leone / Introspesctive
L'interview de la valeur sure d'Aulnay Sous Bois
Gramme, kilo, tonne
All Rights Reserved | Création Web : Dreamtouch-Agency.fr