Bal des hypocrites

Comment réussir quand on n'a pas d'objectifs
Moi pour les obtenir j'dois convoiter les objets que je kiffe
J'monte au charbon le ter-ter je l'analyse
Je guette les failles j' franchis les brèches des faux qui se banalisent
Combiens se paralysent par peur d'échec

 

Combiens au lieu d'encaisser toute leur vie ne feront que signer des chèques
J'suis pas le genre à plier bagage à l'annonce du premier barrage
Y'a comme un truc en moi tu ferais mieux de ne pas tester ma rage
J'vise les pleines pages pas les marges pour ça que je suis matinale

 

Me demande pas de changer quand j'sors un thème marginal
Pendant que des barges inhalent leurs substances sur techno crade
Dis toi que j'étais, que je suis, je serais l'ennemi des technocrates
Pour griller leurs méfaits y'a pas besoin d'un bon coup d'oeil

 

Ils se foutent des conséquences et au final y'a beaucoup de deuil
On se mange des coups je l'avoue ça fait mal aux cervicales
J'ai plus d'un tour dans mon keus croyez pas que mon cerveau cale

 

Nous voir dans un super bocal pour eux ça serait au top si
Chacun de nous balançait pas les résultats de certaines autopsies
On se tape des descentes en apnée dans de l'eau blindée de piranhas
La facture est salée on ne peut pas trouver pire appâts

 

On n'pliera pas on s'organise pendant que certains avec de psys causent
A petites doses on prend des repères pour éviter la psychose
Dans ce monde ingrat t'as beau avoir un bon habitacle
On est toujours à l'affût car des fois même les amis taclent

 

C'est souvent ça le plus douloureux frère
Vaut mieux avoir des ennemis que des faux amis sur le ter-ter
Dans nos patelins ce qui se dit c'est que tout finit en casse-croûte
Que vaut mieux manger avant d'être graille ou bien contente toi de passes courtes

 

A quoi bon le dégagement si tu perds tout sur un coup de tête
Des matchs truqués dans les vestiaires y' en a dans toutes les compètes
Alors on fait quoi certains se laissent griller comme des bedos sagement
Personne leur a dit qu'y aurait aucun dédommagement

 

Leurs hommes de main manient le flash-ball avec rage
Dis-moi tu ne pensais tout de même pas que ça se jouait au Goal-average
La chaussée est glissante certains n'ont même pas d'appuis
On n'se protège pas longtemps des grêlons avec un simple parapluie

 

A chaque jour suffit sa peine mais chaque peine nous coupe le souffle
Le peuple souffre comme un pianiste à qui l'on impose des moufles
Compare nos vies à des joueurs sur le terrain de foot
ça se tacle méchamment et bien trop d'arbitres s'en foutent
Le fair-play ça devient rare c'est comme de l'eau en Afrique
A croire que dans les cerveaux de certains on a greffé des pompes à fric

 

Dans ce système à quoi ça sert que tu supplies minable
Ils ne voient pas tes problèmes qu'une image subliminale
Chacune de leurs promesses font office de placebo
Et à ton avis encore combiens vont se casser le dos

 

Si tu n'inquiètes pas au bal des hypocrites ils te feront la ser-mi
Là où des soit disant frères se font des choses comme pas permis jusqu'à la perquise
Aiguise ton expertise brise la traitrise qu'ils baptisent
Mise sur la maîtrise qui pulvérise tous ceux qui divisent

 

Là où le sourire te trahit, tu vois les bails combiens restent ébahis
Un oeil sur les amis on dégarnit une confiance endormie
Hormis cette vision racornie qui sert de distraction
Pour rester calme dans nos séries dis-toi qu'il y a beaucoup plus de dix tractions

Retour

DERNIERES VIDEOS


Grand mechant loup
Kash Leone / Introspesctive
L'interview de la valeur sure d'Aulnay Sous Bois
Gramme, kilo, tonne
All Rights Reserved | Création Web : Dreamtouch-Agency.fr