Quotiden Radical

Tu sais dans la politique y'a pas beaucoup de mythe errant
Certains montent la garde à l'approche d'un nouveau conquérant
Mauvaise haleine dans le scénario jamais nous nous baissons
Trop préfèrent le président au brie je ne vais pas t'en faire tout un rayon

 

Combiens se font douiller comme un âne par une DS4 toute option
Qu'elles aient les seins clairs ou brunis ça les dérange ben non
Certains se promènent en hollande là où les meufs sont déjupées
C'est royal y'en a qui tirent le milieu de l'anneau et

 

Je ne vais pas vanner ça paraît qu'c'est le paradis des deps
Mais dis-toi que là où y'a deux gaules je ne suis pas adepte
Pas besoin de venir de la rue pour se taper deux cônes
Ni d'être une bête en cours pour griller leurs discours en silicone

 

On n'a pas ce désir de comparer le tié-quar à Harlem
Crois-tu que chaque hiérarchie raque pour les conneries de leur harem
Ils s'accrochent à cette liane en plaidant la folie
Pendant que d'autres bradent leur Pitt et c'est loin d'être jolie

 

On ne souhaite pas se courber ici personne tend la fesse
A chaque fois qu'on parle de bouse ça ne vient pas forcément de la tèce
Là où trop jouent a chat-balle avec des flash-balls sur nos frères
Moi je n'attends pas noël pour dire " je t'aime " à ma mère

 

Et supporter les conneries de sa patrie ça casse
Trop nous bernent avec l'image de la Ferrari qui cache la carcasse
Des fois faut se taire tu fermes ta bouche face aux baraques
Y'a des copeaux là en bas du tronc c'est que les branches craquent

 

Allez-y une de coupé il en repousse deux neuves
Ce n'est pas le hasard qui nous guide dans chaque épreuve
Un pays deux systèmes et nous on se bouffe le louche
Les connaissant par coeur ils rêvent de nous voir sur la touche

 

Trop se tapent des Campbell en avril dans la vigne c'est contagieux
Sur trois punitions paraît qu'on s'en mange deux par Dieux
On marche un peu pour ne pas finir gaga avant le break
Mais la ballade dur et si tu baisses ta garde ben t'es mort mec

 

Quand le quotidien est radical en voici le gala
Combiens rêvent d'une entrevue pour un podium qui n'est pas là
On regarde des canards enchaînés aux couilles d'un public
Dans le monde y'a des échos comme dans un métro impudique

 

Quand le quotidien est radical en voici le gala
Combiens rêvent d'une entrevue pour un podium qui n'est pas là
En vingt minutes j'ai vu des types quitter l'équipe
Qui pour une plus grande tribune ont déchiré leur éthique

Retour

DERNIERES VIDEOS


Grand mechant loup
Kash Leone / Introspesctive
L'interview de la valeur sure d'Aulnay Sous Bois
Gramme, kilo, tonne
All Rights Reserved | Création Web : Dreamtouch-Agency.fr